Location,TX 75035,USA

Comprendre le principe de prudence en comptabilité

Comprendre le principe de prudence en comptabilité

Le principe de prudence est l’un des principes comptables les plus importants sur lesquels une entreprise doit se baser pour démarrer son activité, évoluer. Ce qui lui permet d’déviter de commettre des erreurs importantes. Fondamentalement, ce principe incite à enregistrer les revenus dans les écritures comptables dès que vous avez connaissance de leur apparition. Il en va de même pour les dépenses.

Qu’est-ce que le principe de prudence ?

Le principe de prudence vous aidera à faire attention à votre comptabilité . Il stipule que les entreprises doivent enregistrer les transactions au moment où elles savent qu’elles sont favorables (bénéfices) et qu’elles se sont conclues comme prévu. Il prévoit également l’enregistrement des dépenses ou des pertes dès qu’elles sont connues.  En fait, il ne s’agit pas d’une recommandation, mais d’une obligation. Bref, il aide les entreprises.

Plan Comptabilité générale

Il empêche l’enregistrement de produits ou de charges futurs qui ne se sont pas encore produits. Cela pourrait conduire à des comptes déséquilibrés, si ces transactions n’ont jamais lieu.

Il aide également les entreprises à anticiper ce qui va se passer, à avoir une certaine prévention contre les dépenses ou les pertes qui peuvent survenir à l’avenir. Indépendamment de la date de paiement, les dépenses ou les pertes doivent être enregistrées dans le grand livre dès qu’elles sont connues. Il permet également à l’entreprise de savoir si les bénéfices ont suffisamment augmenté pour gérer de nouveaux investissements.

Il est essentiel de comprendre le concept de prudence pour pouvoir appliquer ce principe correctement. La  prudence est définie comme la tempérance, la prudence, la modération, la sagesse et le bon jugement. La prudence doit être présente à tout moment dans la gestion d’une entreprise, surtout dans les situations les plus compliquées.

Cela indique qu’il ne faut pas supposer un bénéfice plus élevé que la réalité. Par exemple en comptant des revenus qui n’ont pas encore été réalisés, ou en oubliant d’enregistrer des dépenses que l’on connaît déjà.

La prudence est étroitement liée à l’anticipation : l’institution pourra se positionner dans le pire des scénarios et corriger le tir pour éviter qu’il ne devienne réalité. Il est préférable d’anticiper les pertes, et de les corriger si elles ne se produisent pas, que d’anticiper les bénéfices et de devoir les corriger pour déclarer des pertes.

Un autre objectif du principe de prudence est de construire un système véridique et comparable. Le protocole doit être clair pour tous ceux qui s’occupent de la comptabilité. En effet, cela évitera une confusion qui pourrait affecter radicalement votre contrôle.

Applications du principe de prudence

Le principe de prudence est très important pour les entreprises pour deux raisons :

Elle contribue à la comptabilisation des bénéfices : cette comptabilisation ne sera effectuée que lorsque les revenus auront été définitivement acquis. Ce principe est quelque peu contradictoire par rapport à un autre principe très important, qui est le principe de la comptabilité d’exercice. Selon le principe de la comptabilité d’exercice, l’origine du bénéfice n’est pas l’encaissement lui-même, mais le fait qu’une vente ait eu lieu, soit en acceptant une facture, soit en l’établissant dans un contrat.

Évaluation des risques : qu’il s’agisse de risques ou de différentes obligations, l’enregistrement des risques sera effectué dès qu’ils seront connus.